La Bataille d’Alarcos à Ciudad Real dans 1195

Vista aérea Cerro de Alarcos desde el CastilloVue Aeriene d’Alarcos

Après les raids par La Mancha et Andalousie de l’Archevêque de Tolède Martín López de Pisuerga et pour faire la défense du Seville par le Calife Almohade Abu Yaqub Yusuf Almansour (Yusuf IIéme) est acheminé Toledo, le royaume de Castille attendant le Roi  Alfonso VIIIéme,  a préparé une Armée pour marcher vers le sud pour le rencontrer.

Campo de Batalla Alarcos julio Vue du Champ de Bataille La MurallaLa muraille d’Alarcos

L’armée du Calife Al -Mansour etait composée des Andalou , et surtout de la noblesse Almohade, les Benimerines. Leur nombre est estimé sur 30.000 hommes;  par contre L’armée du Roi Alfonso VIII , était composée de mercenaires , Toledo Chevaliers de Chevaliers des Ordres militaires de Calatrava et de Santiago et aussi par les Chevaliers de l’Ordre militaire d’Evora au Portugal avec ses Maîtres et Marechaux au tête. Leur nombre est estimé à 10 000 auxquels il faut ajouter que de nombreux ouvriers et les fonctionnaires (sergents , écuyers, pages) impedimenta et plusieurs centaines de personnes , dont des enfants , des cuisiniers, serveuses.

Le noyau de l’armée musulmane était à ses archers de cavalerie légères Le noyau de l’armée chrétienne était sa cavalerie lourde avec des cavaliers et des chevaux blindés . D’ outre coté les Almohades incorporent deux avancées tactiques importants : l’arbalète massivement et de la milice ou de mobilisation générale de tous les hommes disponibles , en leur donnant la supériorité numérique sur les armées chrétiennes de la péninsule ibérique , qui ont été composées de mercenaires et militaire de carrière comme la façon dont les ordres militaires et les chevaliers , mais ils étaient très peu nombreux en comparaison.

Panel Explicativo Batalla Alarcos

La position de l’armée du Roi Alfonso VIII prés de la bataille.

Le matin du 19 juillet à Alarcos, en Ciudad Real (dans Castilla-La Mancha), et après avoir attendu les renfortsde leurs alliés pendant un jour, l’impatience et l’imprudence du Roi Alfonso VIII, dans le commande de l’attaque sans attendre les rois d’Aragon, de Navarre et de Léon, car  ,peut être, poudrais avoir donné à ses troupes l’supériorité numérique et peut-être gagner.

Ainsi, après une journée à attendre campés sur la colline sous le soleil torride du Juillet, avec leurs lourdes armures et cottes de mailles; le Castillanes avaient beaucoup de soif, et la nourriture était rare, étant donné le risque de maladie et à basse température et les musulmans craignant regrouper, après avoir été la tricherie par Al-Mansur et pensé que c’étaient rares et mal armés, avait Almansour cachunt dans des grottes dans les collines avoisinantes beaucoup de ses troupes. Avant cela, il ordonne attaquer.

Au début, la cavalerie Castillane sous le commandement du Maréchal de Castille Don Diego López de Haro, charge descente contre l’infanterie musulmane, qui était dans la plaine, le détruire faisant perdre aux musulmans grand part des troupes, mais ceux-ci, après un déménagement  de beaucoup d’arbalètes et son départ de se cacher dans des grottes dans les collines autour de Alarcos, les forces musulmanes qui n’avaient pas eu les Espagnols, ont commencé une violente contre-attaque.

Après entourant la cavalerie légère musulmaine de cavalerie lourde chrétienne, dans une manœuvre en tenaille, selon les chroniques, par surprise, les flèches des archers de cavalerie turque, causé des ravages dans la cavalerie espagnole, comme ces chevaux et armés de pris entre la colline et la rivière, ils ne pouvaient littéralement déplacer ou manoeuvrer jusqu’à ce qu’un peu de gens pouvaient revenir en arrière et se rendre au château trop tard pour se regrouper et de contre-attaque, que les musulmans avaient également entouré le camp de la colline voisine pour le droit d’Alarcos et menacé d’entourer complètement et ne laisser aucune échappatoire pour Toledo. La lutte a duré toute la journée, quand les musulmans ont réussi à pénétrer dans le camp castillan, jusqu’à la tente roi castillan, qui était sur ​​le point de mourir à la guerre.

Le Roi Alfonso VIII a dû fuir au galop vers le chemin de Villadiego just’qua le château de Malagón pour prendre, le lendemain, la route pour Tolede, laissant sous le commandement de le Maréchal de Castille, Don Diego López de Haro, qui a pris refuge avec 5.000 soldats en Château Alarcos , sauver , devait donner 12 Chevaliers otage Almohades signe qui paierait la rançon fixée par Al- Mansur. Prisonniers messieurs sont allés dans les cachots du château de Calatrava, aujourd’hui Calatrava La Vieja à Carrión de Calatrava à 30 km d’ Alarcos.

Dans la bataille ont été capturés 3.000 prisonniers ont été libérés, après avoir accepté à la rescousse, en plus de permettre le retrait des troupes chrétiennes .  C’était une défaite majeure pour Castillanes, souffrant de nombreux morts par une mauvaise stratégie et sage Alfonso VIII du piège Almohades .  Pour les Calatravos sa première bataille était un grand carnage , tué au combat couvrir la retraite de son Roi grand nombre de gentilshommes de ce jour et d’honorer changé Croix Noire par la Croix-Rouge , par le sang , bien que ce n’était pas officier en uniforme jusqu’à ce que le début du XIVe siècle .

Cette défaite a retardé la Reconquiste et fut vengée par la victoire de la bataille de Las Navas de Tolosa en 1212.

Il faut savoir que  la tour de la Giralda du mosquée de Séville, puis cathédrale , a été complété par l’argent de la rançon obtenue par le Calife almohade Yusuf II à Alarcos dans sa victoire.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: